Relooking de meuble des années 50 60

Déco, DIY, Upcycling

Aujourd’hui je vous présente des idées pour moderniser et recycler des meubles des années 50 60.

Ces meubles que l’on trouve encore trop souvent abandonnés sur les trottoirs sont très faciles à repeindre car la couche de protection résiste bien dans le temps et ne nécessite aucun ponçage. Il suffit d’appliquer au préalable une sous-couche type carrelage ou pvc ou meuble mélaminé puis ensuite de peindre selon votre inspiration. 

Cette première idée mixe le bois d’origine avec une teinte grise

commode relookée Source

Ici c’est du papier peint graphique qui peut être utilisé pour relooker ce meuble

papier peint graphique utilisé pour relooker ce meuble

Source

Pour ce buffet, l’effet graphique est réalisé avec des bandes peintes

buffet vintage relooké effet graphique

Source

Voici pour cette petite armoire un relookage peinture et papier peint

buffet vintage relooké peinture et papier peint

Source

Une enfilade style scandinave

Une enfilade style scandinave

Source

Un secrétaire relooké dans un style graphique

Un secrétaire relooké dans un style graphique

Source

 

Sois le changement que tu veux voir dans le monde

Mes réalisations, Upcycling

Sois le changement que tu veux voir dans le monde : un déplacement, un déchet

Une fois n’est pas coutume je ne vais pas parler de décoration dans ce billet mais de quelque chose dans lequel je me suis engagé depuis 6 mois maintenant et que j’ai envie de partager.

Il y a quelques mois j’ai été interpellé par un reportage sur le challenge d’un groupe de sportifs qui se résume par ce slogan « 1 course = 1 déchet ». Leur but est de ramasser dans la nature au moins un déchet lors de leur jogging. On appelle cela aussi le Plogging.

Et au vu de la quantité de déchets ramassés j’ai été choqué par tout cette pollution laissé par l’homme et surtout les conséquences pour la Planète.

Je ne fais pas de courses à pied mais je me déplace au quotidien, aussi je me suis dit que je pouvais participer moi aussi avec mes modestes moyens à éviter de polluer la Nature. Et même si je ne ramasse qu’un déchet par jour et bien c’est une source de pollution en moins.

Et surtout il est plus qu’urgent de faire quelque chose d’actif et de concret pour notre Planète ; il en va de sa survie.

Il y a 6 mois, lorsque j’ai débuté, ce n’était pas un geste automatique. Bien souvent je me disais, comme tout le monde d’ailleurs : ce n’est pas mon déchet … et puis une petite voix dans ma tête me disait « ramasse le ce déchet et jette le dans une poubelle, ça fera un plastique en moins qui ne finira pas dans l’estomac d’une baleine » … et jour après jour cela est devenu une habitude, un réflexe.

Je ne compte pas le nombre de ramassages, ce n’est pas le but, je ne cherche pas un score, une reconnaissance, mais simplement je le fais.

Pas besoin d’aller en forêt, sur les bords d’une rivière pour faire un grand nettoyage, je le fais sur le trottoir en marchant, sur le parking où je gare mon auto, … là où je suis tout simplement.

Il m’est arrivé de parler de cela avec des gens qui me voyaient faire. Le positif est que cela les a interpellé à leur tour et j’ose croire qu’ils se sont mis à cette activité simple, basique mais qui multipliée par le nombre d’humains ou au moins une partie permettra de compenser ce que l’autre partie jette sans aucune vergogne.

Si aujourd’hui je voulais vous parler de cela ce n’est pas pour vous rallier à ma cause mais vous faire réfléchir …

Gandhi disait « Sois le changement que tu veux voir dans le monde » … alors j’ai commencé…